Edito Alain SAYADA « Vincennes actualités, le journal qui dérange »

Chers lecteurs,

Je débuterai ce rendez-vous hebdomadaire en vous donnant des nouvelles de
notre différend avec le service communication de la mairie.
Nous avons été reçus, le 9 janvier dernier, par la mairie de Vincennes. Enfin ! Ce
rendez-vous, nous l’attendions avec impatience. Non obstant le fait que nous
souhaitions éclaircir quelques malentendus sur la présence de notre journal sur
la commune, sa raison d’être et son objectif, nous voulions comprendre pourquoi
le service communication de la mairie nous mettait des bâtons dans les roues.
Nous étions sûrs, de plus, que tout projet entrepreneurial portant haut les
couleurs de la ville et offrant de multiples services à ses administrés et habitants
d’adoption réjouirait la maire et son équipe municipale.
Las ! Dès les premières minutes, ce qui devait être l’occasion de lever tous les
malentendus fut, de fait, une douche froide. Nous eûmes le sentiment d’être sur
le banc des accusés, passés à la question par un procureur et ses assesseurs.
Mais pourquoi tant d’hostilité? La question, qui revenait en boucle, était la
suivante : quelle est votre ligne éditoriale ? Une question à laquelle nous nous
fîmes un devoir de répondre : neutre, apolitique, notre hebdomadaire veut
simplement apporter une actualité locale, nationale et internationale aux
Vincenois.
Concernant l’actualité locale, le cahier montera en puissance au fur et à mesure
que le produit s’installe et se fait connaître. A terme, nous voulons être une
source d’information pratique, utile et intelligente pour ceux qui vivent, travaillent
à Vincennes ou tout simplement, s’intéressent à la commune, pour y investir par
exemple. Nous n’ambitionnons pas de prendre la place du journal d’information
municipal, qui lui, est sous l’égide du maire, et donc ne peut fournir une
information indépendante politiquement parlant.
Nous n’ambitionnons pas plus, d’ailleurs, d’être une force d’opposition politique.
Nous sommes simplement là pour informer la population de ce qui mérite intérêt
dans la commune. Pourquoi dérangeons-nous ? Bonne question… On nous a,
au cours de cet entretien, en permanence conseillé de manière très vive, pour ne
pas dire pugnace, de ne pas « franchir la ligne rouge ». Quelle ligne ? Quel rouge
? Tout cela est proprement hallucinant !
J’en terminerai sur cette affaire, avec le dossier qui a mis fin, dans la précipitation
et l’hostilité, à nos échanges avec l’équipe municipale, en ce 9 janvier. Nous
avons sollicité, de la maire, une réponse sur le nombre d’exemplaires du journal
municipal, imprimés et diffusés par la mairie et donc, aux frais du contribuable. Et
la question, allez savoir pourquoi, dérange… Etrange, non ?
Suite du feuilleton dans un prochain numéro de votre hebdo, qui, vous le
constaterez, sera progressivement enrichi de contenus utiles et enthousiasmants
sur la partie locale. Voilà qui devrait permettre à la maire et à son équipe de se
faire une idée bien plus claire de notre ligne éditoriale : du service, du service, et
encore du service !
Vincennement vôtre
Alain SAYADA

Directeur de la publication

3 pensées sur “Edito Alain SAYADA « Vincennes actualités, le journal qui dérange »

  • 25 février 2018 à 18 h 45 min
    Permalink

    Bonjour, je viens de découvrir votre existence et je vous souhaite une sincère bienvenue au pays vincennois !
    J’apprécie votre initiative conforme à l’idée que l’on se fait d’un état ou d’une commune digne d’un esprit ouvert à toute évolution, quitte à passer par des contradictions, en un mot démocratique. BRAVO.
    Je vous souhaite également beaucoup d’endurance, de pugnacité et de santé aussi, ainsi qu’un carnet d’adresses utiles, fiables, sachant garder son libre arbitre, quelques soient les pressions de tous ordres et d’où qu’elles viennent.
    Ce peut être un job à temps complet, tant il y aurait à faire…BON COURAGE.
    Vincennes & les Vincennois le valent fort probablement !

    Répondre
    • 28 février 2018 à 7 h 43 min
      Permalink

      Merci, de votre soutien et encouragement, il est sur que je ne lâcherai rien …

      Alain SAYADA

      Répondre
  • 14 septembre 2018 à 16 h 03 min
    Permalink

    Bonjour je viens de lire votre édito concernant les abeilles. Je ne connaissais pas votre journal.

    J’étais surpris de la nuisance que les abeilles puissent apporter à la ville. Quand on connaît leur déclin on ne peut que remercier et encourager toutes initiatives pour leur sauvegarde.
    Il serait peut-être judicieux d’éduquer les enfants pour ne pas embêter ces petites bêtes si importantes pour la biodiversité.
    Et dans la grande majorité des cas une piqûre d’abeille n’est pas mortelle.
    J’ai la chance d’avoir une petite terrasse à Vincennes avec quelques abeilles qui viennent butiner sans être gêné et être jamais piqué.

    Alors longue vie à votre journal et surtout longue vie à nos abeilles vincennoises.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *